Pour les personnes en situation de handicap:

Selon le type de handicap:

Handicap physique :

De nombreux aménagements techniques sont proposés

Parmi eux : boîte de vitesses automatique, cercle ou levier frein et accélérateur, télécommandes multifonctions, joystick, siège pivotant, accès au poste de conduite en fauteuil.

De nombreuses solutions équipent déjà les voitures neuves comme assistance à la conduite (caméra de recul, maintien dans la voie, détection d’obstacles…).

Une évaluation est souvent nécessaire voire obligatoire.

Toute personne en situation de handicap physique qui désire conduire une voiture doit passer le « permis B avec aménagement ».

Pour ce faire, deux voies sont possibles :

- passer par un Centre de rééducation fonctionnelle lorsque l’on a un Centre pas trop loin de chez soi ou, bien sûr, lorsque on y est en traitement. Dans le meilleur des cas, le Centre procède à l’examen médical, détermine les agencements nécessaires et forme à la conduite du véhicule sur lequel le permis sera passé. D’une manière générale les inspecteurs entérinent les choix faits par les Centres.

26 - Drôme

CMPR LADAPT

LES BAUMES, 43 avenue de la Libération, 26000 VALENCE
Tél : 04 75 81 64 64
Contact

Personnes concernées : patients hospitalisés et en cours de traitement
Véhicules : partenariat avec une auto-école

38 - Isère

Institut de rééducation, CHU

avenue de Kimberley, 38434 Echirolles
Tél : 04 76 76 60 10
Contact

Personnes concernées : patients en soins
Particularités : conseils dans différents domaines, en particulier pour la visite médicale en préfecture

 

Clinique du GRÉSIVAUDAN

8 avenue des Maquis du Grésivaudan, Service ergothérapie, 38700 LA TRONCHE
Tél : 04 38 42 12 67
Contact

Personnes concernées : blessés médullaires et traumatisés crâniens
Véhicules : partenariat avec une auto-école
Particularités : aide pour les démarches administratives

69 - Rhône

Hôpital HENRY GABRIELLE, Service Conduite et handicap, PAM de rééducation et réadaptation fonctionnelle

20 route de Vourles - Médecin référent : Dr Laurence Tell, 69230 SAINT-GENIS-LAVAL
Tél : 04 78 86 50 21
Contact

Personnes concernées : patients hospitalisés, consultants externes
Véhicules : Renault Clio équipée pour toute personne à même de faire son transfert

- s’adresser directement au Bureau de l’Éducation Routière de son département. Les Délégués à l’Éducation Routière informent et conseillent les personnes handicapées pour l’organisation des examens et les accompagnent dans leurs démarches. Il est donc bon de prendre contact avec eux le plus tôt possible.

Handicap visuel :  

L’arrêté du 18 décembre 2015 précise les altérations de la vue incompatibles avec le maintien ou l’obtention du permis de conduire :
« Tout candidat au permis de conduire devra subir les examens appropriés pour s’assurer qu’il a une acuité visuelle compatible avec la conduite des véhicules à moteur. S’il y a une raison de penser que le candidat n’a pas une vision adéquate, il devra être examiné par une autorité médicale compétente. L’attention devra porter plus particulièrement sur l’acuité visuelle, le champ visuel, la vision crépusculaire, la sensibilité à l’éblouissement et aux contrastes et la diplopie, ainsi que sur d’autres fonctions visuelles qui peuvent compromettre la sécurité de la conduite ».

Lorsque le test est réalisé avec une correction visuelle, le port de corrections est indiqué sur le permis de conduire.

Handicap auditif : 

Aucune restriction

Handicap mental, psychique ou cognitif :

Une évaluation médicale doit être produite en particulier sur le domaine cognitif (compréhension des panneaux par exemple)

Les aménagements possible lors des épreuves du permis de conduire:

  • Si vous êtes sourd ou malentendant:

Des sessions spécialisées sont prévues au moins 2 fois par an pour passer les épreuves de l'examen du permis de conduire.

Un interprète en langue des signes peut vous assister.

Vous pouvez aussi bénéficier d'un dispositif de communication adapté de votre choix.

L'épreuve théorique (code) dure 1h30.

Un temps supplémentaire peut être accordé lors de l'épreuve pratique en cas de difficultés pour communiquer.

  • Si vous avez un handicap physique (mobilité réduite)

Lors de l'épreuve pratique, vous pouvez être assisté par un expert ou un accompagnateur.

L'inspecteur peut vous proposer de commencer l'examen par les questions et les vérifications techniques portant sur l'extérieur du véhicule.

Un temps supplémentaire peut vous être accordé en cas de difficultés de mobilité.

Si un véhicule à double commande adapté aux personnes handicapées est utilisé, il doit remplir les conditions suivantes :

-Avoir été mis en circulation depuis 10 ans maximum, sauf exception

-Avoir des équipements spécifiques : double-commande de freinage, rétroviseurs supplémentaires à l'extérieur et à l'intérieur si le véhicule le permet, double-commande de direction (volant)

  • Si vous êtes dysphasique, dyslexique ou dyspraxique

Vous pouvez passer le code dans des séances spécifiques à condition de fournir l'un des 3 justificatifs suivants :

Reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH) ou reconnaissance de handicap obtenue auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) et un diagnostic de dyslexie et/ou de dysphasie et/ou de dyspraxie

Reconnaissance d'aménagements aux épreuves nationales de l'éducation nationale pour troubles de l'apprentissage du langage écrit, du langage oral et/ou écrit et/ou de l'acquisition de la coordination

Certificat médical délivré depuis moins de 6 mois attestant d'un trouble spécifique du langage et/ou de la lecture et/ou de l'acquisition de la coordination et nécessitant un aménagement des conditions de passage de l'épreuve théorique générale